Élections professionnelles 2022

En ce vendredi 14 octobre 2022, tous les fonctionnaires du Ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse ainsi que ceux du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont reçu un courriel permettant à chacun de créer un mot de passe pour son espace électeur.

Le courriel comporte un lien à usage unique sur lequel vous devrez d’abord cliquer afin d’activer votre compte électeur. Ensuite, il vous sera demandé de créer, confirmer et enregistrer votre mot de passe à conserver précieusement. Enfin, il vous sera demandé de choisir une question de sécurité, de fournir la réponse puis de la confirmer.

Vous pourrez ensuite accéder au portail des élections professionnelles 2022.

L’espace de vote, accessible depuis ce portail Elections, ouvrira le jeudi 1er décembre 2022 à 08h00 et fermera le jeudi 8 décembre 2022 à 17H00, heure de Paris.

Pensez à voter, SVP !

Respect du droit de grève – Union Départementale FO 50

Soutien total aux revendications des salariés – Soutien total aux salariés en grève – respect du droit de grève

UD FO 50 le 13 octobre 2022

Depuis plusieurs semaines, dans de nombreux secteurs, les salariés se mobilisent pour leurs salaires et leurs conditions de travail, ils sont en grève : ils ont raison !
La grève devient le dernier recours lorsque la négociation collective ne permet pas d’obtenir satisfaction sur les augmentations de salaires, l’amélioration des conditions de travail et la défense de l’emploi.


La grève est un droit constitutionnel reconnu à tout salarié. Elle est décidée collectivement et de manière concertée dans les entreprises.

L’Union Départementale Force Ouvrière de la Manche apporte tout son soutien aux salariés mobilisés.
Pour l’Union Départementale Force Ouvrière de la Manche, en décidant d’utiliser la « réquisition » de salariés d’entreprises privées, le gouvernement s’attaque au droit de grève, aux salariés, au droit de s’organiser, aux syndicats !

Dans la continuité de la grève et des mobilisations du 29 septembre, l’Union Départementale Force Ouvrière de la Manche invite les personnels des entreprises à se rassembler en assemblée générale pour établir les revendications, pour négocier des augmentations de salaire et d’exiger une clause de revoyure.

Il est urgent et indispensable d’agir toutes et tous ensemble pour l’augmentation immédiate de tous les salaires du privé comme du public, des allocations pour les jeunes en formation et en recherche d’emploi, ainsi que d’améliorer les pensions des retraités.

Spécial Rentrée 2022

Le ministre s’est dit également surpris que les enseignants soient évalués par des élèves et des parents (source:  ledossier du conseil d’évaluation de l’école stipule pourtant l’inverse)

Mais le recrutement n’est qu’une conséquence d’un malaise profond:

  • perte de pouvoir d’achat (25% depuis 2000),
  • défiance générale,
  • campagne de dénigrement systématique,
  • déclassement social ,
  • dégradation des conditions d’exercice,
  • locaux souvent vétustes et parfois dangereux,
  • frénésie de reformes,
  • épuisement des personnels…

Ce à quoi, le ministère répond par une mise en concurrence des écoles, des équipes et des enseignants et une mystification récurrente.


Auto-évaluations d’école

«Nous ne ferons pas d’évaluations d’école au 1er trimestre, on verra plus tard.»

Réponse du ministre Ndiaye  à la FNEC-FP-FO.

Le ministre s’est dit également surpris que les enseignants soient évalués par des élèves et des parents (source:  le dossier du conseil d’évaluation de l’école stipule pourtant l’inverse)


Crise du recrutement

L’État français, élève modèle du très cher cabinet de conseil McKinsey poursuit l’Uberisation de l’Education Nationale :
  • recrutement par petites annonces ou job dating,
  • formation en 4 jours,
  • contractualisation.

Tout est fait pour nier les compétences de la profession. Vous vous plaigniez? On peut vous remplacer en 10 minutes et former en seulement 4 jours une personne qui fera votre travail pour 1372 euros net !

Trouver des enseignants c’est bien, les garder c’est encore mieux. Ce sont les enseignants stagiaires (mais pas seulement) qui jettent le plus l’éponge. Car bien souvent, ils prennent conscience du décalage entre leurs idéaux professionnels et la triste réalité du terrain.


Salaires

Évincée de la fumeuse théorie du ruissellement,  exclue du concept de première ligne et des primes Macron, notre profession met en évidence la capillarisationde la précarité dans la société!

En juillet, hausse historique … de la perte du pouvoir d’achat !

Le ministère auto-satisfait de sa prétendue augmentation de 3,5% (alors que l’inflation est de 6,1% en juillet sur 1 an) refuse catégoriquement un rattrapage généralisé des salaires. Il lui préfère un conditionnement à des tâches et missions nouvelles, ce qui est inacceptable pour une profession épuisée dont le pourcentage de démissions a quadruplé en 10 ans.

Nous aurions presque pu nous réjouir de l’annonce faite par le ministère: plus aucun enseignant sous les 2000 euros net. Il y a un Hic? En fait, il y en a deux:
-Ce n’est pas avant 2023
-Cela concernera les débuts de carrière, l’ensemble de la grille ne sera pas revalorisé en proportion
Il aura fallu de 10 à 15 ans à nombre de collègues pour arriver à ce niveau de rémunération. Cela veut-il direque les jeunes collègues resteront à cette rémunération pendant 10 ans?

Ingénu

Dans les médias, le mal être enseignant n’est plus un tabou, les témoignages sont enfin relayés. Même par le Président de la République:

«Nous avons trop d’élèves malheureux, trop de parents anxieux, de professeurs désabusés ou qui ont le sentiment de ne pas être reconnus …»

Emmanuel Macron, un président enfin au courant !

Avec cette prise de conscience tardive, le président de la République se veut en phase avec la profession. Nul doute que c’est pour accélérer ses contres réformes dont les effets sont loin d’être positifs pour nous.


Élections professionnelles

Cette année est une année d’élections professionnelles. C’est pour chacun l’occasion de faire entendre sa voixFace aux enjeux de notre métier,  un syndicat n’en vaut pas un autre!
Le SNUDI-FO a voté et lutté contre la réforme des carrières (PPCR). Il s’est battu pour vaincre la précédente réforme des retraites et défend quotidiennement vos droits.

Faites vivre vos droits: Demandez-nous une RIS sur votre école!

Snudi-FO 50
Le SNUDI-FO continue à vous représenter, à vous défendre, à demander des audiences et il revendique:
  • une revalorisation ambitieuse des salaires pour tous les personnels afin de compenser la perte de pouvoir d’achat, redonner de l’attractivité aux métiers des services publics d’Éducation, sans conditionnement et dans le respect des statuts et du droit à un déroulement de carrière,
  • dans un contexte d’inflation importante, que le pointd’indice soit revalorisé dans les plus brefs délais, afin de rattraper les pertes subies depuis des années,
  • la fin des évaluations d’école
  • son opposition au projet de réforme des retraites annoncé qui est inacceptable et son hostilité à tout nouveau recul de l’âge légal de départ en retraite.

Pour défendre vos droits, votez SNUDI-FO du 1er au 8 décembre 2022

Mouvement départemental 2021

Résultats du mouvement et modalités de recours

 


Les résultats du mouvement seront consultables sur I-PROF à partir de ce vendredi 25 juin 2021 (leur publication devrait s’étaler jusqu’au mercredi 30 juin 2021) .


Nous vous rappelons que la loi de Transformation de la Fonction publique (dite loi Dussopt), publiée au Journal officiel du 7 août 2019, entérine, entre autres, la suppression des CAPD dédiées aux mutations, mouvement et promotions, la suppression des CHSCT et des Comités Techniques, le recrutement accru de contractuels sans formation initiale obligatoire, la création de contrats de mission d’une durée maximale de six ans, … L’opposition unanime des fédérations de fonctionnaires est suffisamment rare pour être soulignée.


Aussi, les opérations de mouvement inter et intra départementaux se déroulent désormais dans l’opacité la plus totale. Les organisations syndicales représentatives ne disposent plus des tableaux préparatoires aux opérations de mouvement (classement, barème, vœux formulés…), ni des résultats pour pouvoir exercer un contrôle des opérations et en vérifier la transparence.

Pour autant, les élus du SNUDI-FO 50 seront disponibles pour répondre à toutes vos questions et vous aider à formuler un recours (annexe 11, dans votre courrier IProf du 13 avril 2021).


En effet, vous êtes en droit de formuler un recours si :
·   Vous n’avez obtenu aucun de vos vœux, 
·   Vous êtes affecté sur un vœu non souhaité à titre provisoire,
·   Vous estimez que vous avez été victime d’une erreur de barème non corrigée,
·   Vous constatez qu’un de vos vœux a été attribué à un barème inférieur au vôtre …

Attention : si vous n’avez pas fait de vœux larges alors que vous êtes participant obligatoire, l’Administration pourra refuser d’étudier votre recours.


Modalités d’envoi de votre recours:
Le recours est à adresser impérativement, dans un délais de deux mois à compter de la publication des résultats, par mail, au Service des Ressources Humaines : dsden-srh1@ac-caen.fr


N’oubliez pas d’envoyer un double de votre recours au syndicat (snudifo50@gmail.com).
Attention : Afin que le syndicat puisse défendre votre dossier, il faut impérativement mentionner, dans votre recours, que vous mandatez le SNUDI-FO 50 pour vous représenter et vous défendre.
 


Pour toute question, vous pouvez contacter les représentants du personnel
du SNUDI-FO 50 :
Olivier LACHÈVRE : 06 22 91 39 11,
Françoise LELUBEZ : 06 89 44 58 66,
Benoît BATTISTON : 06 82 08 14 07,
Laurent TAGUET : 06 49 23 00 03,
Patricia ESNOUF : 07 82 29 64 39
Pour défendre mes droits et mes garanties statutaires de fonctionnaire d’État : Je me syndique au SNUDI-FO


Syndicat FORCE OUVRIERE du premier degré
56 rue de la Bucaille
50 100 Cherbourg-Octeville
Bureau : 02 33 53 03 72 (mardi)
Portable : 07 82 97 25 81 (tlj)