Spécial Rentrée 2022

Le ministre s’est dit également surpris que les enseignants soient évalués par des élèves et des parents (source:  ledossier du conseil d’évaluation de l’école stipule pourtant l’inverse)

Mais le recrutement n’est qu’une conséquence d’un malaise profond:

  • perte de pouvoir d’achat (25% depuis 2000),
  • défiance générale,
  • campagne de dénigrement systématique,
  • déclassement social ,
  • dégradation des conditions d’exercice,
  • locaux souvent vétustes et parfois dangereux,
  • frénésie de reformes,
  • épuisement des personnels…

Ce à quoi, le ministère répond par une mise en concurrence des écoles, des équipes et des enseignants et une mystification récurrente.


Auto-évaluations d’école

«Nous ne ferons pas d’évaluations d’école au 1er trimestre, on verra plus tard.»

Réponse du ministre Ndiaye  à la FNEC-FP-FO.

Le ministre s’est dit également surpris que les enseignants soient évalués par des élèves et des parents (source:  le dossier du conseil d’évaluation de l’école stipule pourtant l’inverse)


Crise du recrutement

L’État français, élève modèle du très cher cabinet de conseil McKinsey poursuit l’Uberisation de l’Education Nationale :
  • recrutement par petites annonces ou job dating,
  • formation en 4 jours,
  • contractualisation.

Tout est fait pour nier les compétences de la profession. Vous vous plaigniez? On peut vous remplacer en 10 minutes et former en seulement 4 jours une personne qui fera votre travail pour 1372 euros net !

Trouver des enseignants c’est bien, les garder c’est encore mieux. Ce sont les enseignants stagiaires (mais pas seulement) qui jettent le plus l’éponge. Car bien souvent, ils prennent conscience du décalage entre leurs idéaux professionnels et la triste réalité du terrain.


Salaires

Évincée de la fumeuse théorie du ruissellement,  exclue du concept de première ligne et des primes Macron, notre profession met en évidence la capillarisationde la précarité dans la société!

En juillet, hausse historique … de la perte du pouvoir d’achat !

Le ministère auto-satisfait de sa prétendue augmentation de 3,5% (alors que l’inflation est de 6,1% en juillet sur 1 an) refuse catégoriquement un rattrapage généralisé des salaires. Il lui préfère un conditionnement à des tâches et missions nouvelles, ce qui est inacceptable pour une profession épuisée dont le pourcentage de démissions a quadruplé en 10 ans.

Nous aurions presque pu nous réjouir de l’annonce faite par le ministère: plus aucun enseignant sous les 2000 euros net. Il y a un Hic? En fait, il y en a deux:
-Ce n’est pas avant 2023
-Cela concernera les débuts de carrière, l’ensemble de la grille ne sera pas revalorisé en proportion
Il aura fallu de 10 à 15 ans à nombre de collègues pour arriver à ce niveau de rémunération. Cela veut-il direque les jeunes collègues resteront à cette rémunération pendant 10 ans?

Ingénu

Dans les médias, le mal être enseignant n’est plus un tabou, les témoignages sont enfin relayés. Même par le Président de la République:

«Nous avons trop d’élèves malheureux, trop de parents anxieux, de professeurs désabusés ou qui ont le sentiment de ne pas être reconnus …»

Emmanuel Macron, un président enfin au courant !

Avec cette prise de conscience tardive, le président de la République se veut en phase avec la profession. Nul doute que c’est pour accélérer ses contres réformes dont les effets sont loin d’être positifs pour nous.


Élections professionnelles

Cette année est une année d’élections professionnelles. C’est pour chacun l’occasion de faire entendre sa voixFace aux enjeux de notre métier,  un syndicat n’en vaut pas un autre!
Le SNUDI-FO a voté et lutté contre la réforme des carrières (PPCR). Il s’est battu pour vaincre la précédente réforme des retraites et défend quotidiennement vos droits.

Faites vivre vos droits: Demandez-nous une RIS sur votre école!

Snudi-FO 50
Le SNUDI-FO continue à vous représenter, à vous défendre, à demander des audiences et il revendique:
  • une revalorisation ambitieuse des salaires pour tous les personnels afin de compenser la perte de pouvoir d’achat, redonner de l’attractivité aux métiers des services publics d’Éducation, sans conditionnement et dans le respect des statuts et du droit à un déroulement de carrière,
  • dans un contexte d’inflation importante, que le pointd’indice soit revalorisé dans les plus brefs délais, afin de rattraper les pertes subies depuis des années,
  • la fin des évaluations d’école
  • son opposition au projet de réforme des retraites annoncé qui est inacceptable et son hostilité à tout nouveau recul de l’âge légal de départ en retraite.

Pour défendre vos droits, votez SNUDI-FO du 1er au 8 décembre 2022

InFOs psyEN nov. 2020

Communiqué sur le rapport de la Cour des comptes préconisant le détachement des psychologues de l’Education nationale aux ARS (Agences régionales de santé) :

Extraits des CHSCT-MEN 2 et 7 juillet :

Livret spécial 8 pages sur les psyEN-EDA (ex-psychologues scolaires) :

Informations sur le mouvement inter-départemental des psyEN-EDA (en intégration) :

Guide 2021 SNFOLC des mutations inter-départementales 2nd degré

CAPD 29 juin 2018 : Promotion Hors classe

Sur 713 promouvables, la DSDEN a établi une liste principale de 93 promus, et une liste complémentaire avec seulement 2 collègues.

Le SNUDI F.O. Manche soupçonne une baisse du nombre de promus : avec 13,04% de promus seulement (13.32% avec la liste complémentaire), le département de la Manche serait loin du taux de 14,50% qui circule officieusement, qui correspondrait à 103 promus !

L’IA-DASEN ne veut pas modifier les avis donnés par les IEN, il avance la méthode des quotas et un équilibre entre les circonscriptions. Nous n’avons pas d’information sur la nature de cet équilibre entre les circonscriptions. Pourtant, le SNUDI F.O. Manche a appris que des IEN d’autres départements ont annoncé que certains avis seraient revus l’an prochain. Pour le SNUDI F.O. Manche, c’est la preuve que du côté de l’inspection, on prend conscience d’erreurs d’appréciation et du caractère injuste de l’avis indélébile dans le cadre de la réforme PPCR. A ce sujet, le SNUDI F.O. rappelle que pour le passage à la Classe exceptionnelle, les avis sont renouvelés chaque année ! Pourquoi une telle inégalité de traitement entre promouvables à la HC et promouvables à la CE ?

L’IA-DASEN nie toujours que les instituteurs-trices sont lésés par le barème PPCR : pourtant, avec les mêmes missions, en occupant les mêmes postes, on ne tient compte que de l’ancienneté dans le corps de PE et pas de l’ancienneté de service : en cas d’égalité de barème, d’anciens instits passent après des PE plus jeunes !